Marlowe à Ciran

Ciran est une commune d’environ 400 âmes. On était triste de voir que le café-restaurant L’Antre Amis avait fermé définitivement. Partout dans les petits villages c’est la même histoire, surtout depuis l’arrivée du Covid-19.  Mais Marlowe était ravi de suivre une petite rivière, l’Estrigueil…

Cliquez ici pour regarder la vidéo.

Ciran is a municipality of around 400 souls. We were sad to see that the café-restaurant L’Antre Amis had closed down for good. In all the little villages it’s the same story, especially since Covid-19. But Marlowe was delighted to follow a little river, the Estrigueil.

Click here to watch the video.

 

 

 

Retour à Azay-sur-Indre

A partir du Château de la Follaine et le cimetière d’Azay-sur-Indre, Marlowe et moi, nous avons pris le GR46 pour faire une boucle, en rentrant par Haut Ville Pays.

Cliquez ici pour regarder la vidéo.

From the Château de la Follaine and the Azay-sur-Indre cemetery, Marlowe and I took the GR46 hiking route and walked a circuit, returning via Haut Ville pays.

Click here to watch the video.

Marlowe à Montrésor

Le jour de notre promenade à partir de Montrésor il y avait un tournage de téléfilm dans ce beau village. Notre tournage à nous était plutôt dans la campagne paisible au sud…

Cliquez ici pour regarder la vidéo.

On the day we walked out from Montrésor there was a TV film shoot in this handsome village. Our shoot was in the peaceful countryside to the south of the village.

Click here to watch the video. 

 

 

Marlowe à Saint-Quentin-sur-Indrois

Marlowe s’est promené à partir de Saint-Quentin-sur-Indrois, en passant par le Ravin de la Planche Singé. C’est quoi, une Planche Singé ? Je n’ai aucune idée, mais c’était une très jolie balade quand-même et les habitants de ce village qu’on a croisé étaient très sympas et avenants… 

Cliquez ici pour regarder la vidéo.

Marlowe went for a walk from Saint-Quentin-sur-Indrois, passing the La Planche Singé ravine. What is a “Planche Singé” ? I have no idea, but it was a very pretty walk all the same and the inhabitants of this village that we met were very nice and affable.

Click here to watch the video.

Marlowe à Genillé

Marlowe s’est promené au Sud de Genillé où il a croisé la belle Phara, un jeune berger australien. C’était le coup de foudre ! Plus tard pendant notre promenade sous la pluie, il était piqué par un taon ou une abeille. Un autre coup de foudre, mais moins agréable… Bref, un trop-plein d’émotions pour une seule matinée ! (Regardez jusqu’à la fin – il y a un autre truc – très mimi ! – qui pique.)

Cliquez ici pour regarder la vidéo.

Marlowe went for a walk to the south of Genillé where he met the beautiful Phara, a young Australian shepherd. He was stung by Cupid’s arrow! Later, walking in the rain, he was stung by a horsefly or a bee. A second sting, but not so pleasant… In short, too many strong emotions for a single morning! (Watch to the end because there’s someone else – a little sweetie-pie – who also has a sharp and somewhat prickly personality!)

Click here to watch the video.

Marlowe à Obterre

Obterre est une commune dans l’Indre mais à la limite avec le département de l’Indre-et-Loire. Ici c’est le début de la région naturelle de la Brenne. En 1856 la population était de 697; aujourd’hui, même pas 200. Notre promenade sous la pluie était principalement en Indre-et-Loire bien que sur le terrain on ne voit pas une grande différence !

Cliquez ici pour regarder la vidéo.

Obterre is a municipality in the Indre département but it’s right next to the Indre-et-Loire département. This is the start of the Brenne natural region. In 1856 the population was 697; today it’s not even 200. Our walk in the rain was mostly in Indre-et-Loire though on the ground it’s hard to tell the difference!

Click here to watch the video.

Marlowe à Chédigny

Avec son abondance de fleurs, Chédigny est une sorte d’image d’Épinal du village tourangeau, frequenté par beaucoup de touristes – un peu irréel, finalement. Marlowe m’a dit qu’il préfere la campagne autour qui reste naturelle, quand il n’y a pas de masques anti-virus par terre.

Cliquez ici pour regarder la vidéo.

With its abundance of flowers, Chédigny is a sort of picture postcard Touraine village, visited by many tourists – slightly unreal, if the truth be told. Marlowe made it known that he prefers the countryside around the village which is still natural, at least when there are no anti-virus masks littering the ground.

Click here to watch the video.

Marlowe près de Vou

Au nord de Vou en Touraine du Sud il y a une grande forêt magnifique avec les étangs dont l’Etang des Bois. Pour Marlowe c’était l’endroit parfait pour échapper à la chaleur du mois de juillet… et pour une rencontre sympathique avec un troupeau de chèvres en lisière de la forêt.

Cliquez ici pour regarder la vidéo.

To the north of Vou in southern Touraine is a big, magnificent forest with lakes, including l’Etang des Bois. For Marlowe it’s the perfect place to escape from the July heat… and for a nice encounter with a herd of goats on the outskirts of the forest.

Click here to watch the video.

 

Marlowe à Amboise et Souvigny-de-Touraine

Cette balade de Marlowe commence dans la ville magnifique d’Amboise, accompagné de son maître et sa fille, Lizzie. Après ils vont à Souvigny-de-Touraine à la recherche des ruines du prieuré de Montoussan dans la forêt – plus facile à dire qu’à faire !

Cliquez ici pour regarder la vidéo.

This Marlowe walk begins in the magnificent town of Amboise. Marlowe is accompanied by his master and his master’s daughter Lizzie. Then they go to Souvigny-de-Touraine to look for the ruins of the Montoussan priory in the forest – which is easier said than done!

Click here to watch the video.

 

Dog Marlowe and The Wailers

Ce qui caractérise le reggae des autres styles musicaux, c’est un rythme à quatre temps lourd ou les temps faibles sont accentués grâce à la basse et la batterie. J’avais souvent remarqué que quand Marlowe trotte il trotte à ce rythme là, bien qu’il n’a pas d’origines jamaïcaines pour autant qu’on sache… Voici donc “Dog Marlowe and The Wailers”, une vidéo tournée à Saint-Senoch.

Cliquez ici pour regarder la vidéo.

What differentiates reggae from other musical styles is its heavy four-beat rhythm where the off-beats are stressed by the bass or the drums. I’ve often noticed that when Marlowe trots along he trots to this reggae rhythm, though he doesn’t have Jamaican roots as far as I know. So here’s “Dog Marlowe and The Wailers”, a video filmed at Saint-Senoch.

Click here to watch the video.

 

 

© 2020 Adrian Mathews